Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 16:50

 

 

Voila dix mois que j'ai écris ce texte. A ce moment il n'y avait qu'un début d'actualité en Lybie et ainsi dans les mondes Arabes, et une crise économique n'était pas officiellement à l'ordre du jour. 

 

Je me basais sur les informations de Pierre Jovanovic et sa revue de presse sur radio ici et maintenant 95.2 du mercredi 14h, pour annoncer une catastrophe financière imminente, et surtout sur un extrait de spectacle de Franck Lepage, " vive les retraites" ou encore " langue de bois" , facilement trouvable, afin de tout de suite montrer qu'une démarche individuelle pourrait s'avérer bien plus informant qu'un autre biais. 

 

Si je citais ces deux personnes, je mettais bien en garde de suivre un avis quelconque sans se forger le sien, surtout, aujourd'hui, chacun aborde le monde de part sa spécialité et le réduit donc à son prisme. Il y a souvent une dérive, celle d'en tirer profit.

 

Ensuite, en partant de la description du monde alimentaire, puis médicale, en basant d'ailleurs ce travail sur une mulititude de sources et ainsi de spécialistes semblant etre compétant, j'ai voulu montrer des dysfonctionnements graves. Ceux-ci s'étendent sur bien d'autres domaines impliquant la manière dont l'éducation a été pensée, la façon dont elle est relayée mais surtout l'histoire avec un grand H, qui résèrve bien plus de surprises que celle des manuels scolaires. 

 

L'objectif de cette synthèse de recherche pour laquelle ma formation universitaire m'a été plus qu'utile, est de sortir des informations crédibles afin d'avoir une vision globale de la situation et ainsi de vraiment penser sa démarche individuelle d'indépendance face à ce qui nous indigne. Cette démarche peut paraitre déplacée mais il suffit de voir le décalage qu'il existe entre ce que nous vivons dans nos domaines respectifs et l'image que ceux, l'ignorant, en ont. 

 

Je vous mettrai toutes mes sources entre guillemets.
 


Le monde alimentaire.....

 
Je vais essayer, quitte à être un peu lourd, de vous décrire d'où je partais, c’est dire mes habitudes de vie, quelques connaissances, pour les confronter à mes découvertes, montrer des dysfonctionnements généraux, creuser quand ceux ci sont arrivés et également par qui. Cela peut m’engager dans des contrées qui semblent loin du sujet, mais vous verrez que tout se rejoint.
 
Mes habitudes alimentaires.
 
Très gros buveurs de Coca, c’est drôle cette boisson américaine partout dans le monde, un signe de liberté sûrement.
 
Par mon passé sportif, j’ai été sensibilisé à la vision glucide, protide, lipide de nos aliments. Mon régime de prédilection, beaucoup de pâtes, viande, peu de gras, en quantité moindre des légumes, le tout souvent acheté chez monsieur Leclerc ou ses congénères.
 
Les légumes sont de moins en moins beaux, les tomates n’ont plus de goût, mais j’étais quand même confiant en nos lois, nos organismes de surveillance et contrôles en tout genre.
Dans mon entourage je connais des personnes dans le bio qui m’avaient bien montré des dysfonctionnements comme le fait de ne pouvoir vendre des variétés dites anciennes si elles n’étaient pas sur le catalogue officiel. Ils m’excuseront mais dans une vision les babs retournent au Larzac ( tiens d'où vient cette image ) je n’étais pas plus alarmé que cela.
 
Une personne était même partie en Inde pour un programme de replantation mais j’étais très loin de comprendre. Je voyais cela presque comme une forme de colonisation, comme si les Indiens avaient besoin qu’on leur apprennent à planter des choux !
 
Enfin comme dans tous les domaines, je voyais bien que les produits étaient de plus en plus centralisés ( Nestlé, les marques repères, Mamouth dans le groupe Auchan etc…..)Des groupes toujours plus gros.

 


 
En partant d’une interview sur le fonctionnement des grandes surfaces : « La destruction par la mondialisation », j’ai appris l’histoire de monsieur Leclerc, surtout, ses stratagèmes pour acquérir le monopole de la distribution sur son territoire, imposant la politique des entreprises prises en tenaille par ce système, à toujours diminuer le prix de leurs produits, quitte à réduire la qualité, les conditions du personnel et surtout délocaliser.
 
Cette idée d’être forcé à la mondialisation se retrouve dans tous les secteurs comme le montre un reportage de Depardon sur une entreprise savoyarde sous traitant des pièces pour les grands groupes style Peugeot, Obligée de s’expatrier en Chine ( tiens je croyais qu’ils étaient communistes, bizarre non ?).
 
Pour monsieur Leclerc on apprenait également comment l’industrialisation de l’agriculture ne pouvait se faire sans eux. Forcement à gros débit doit correspondre gros réseaux de distribution. Je vous épargne le traditionnel discours militant sur les 20000 km du porc avant qu’il arrive dans votre assiette. Petite parenthèse, visionner « l’île au fleurs »simple, court, efficace.
 
Des amis, après avoir visionner un reportage « le jardin secret des bushmens » sur le saccage de la population bushmen, m’ont fait découvrir l’existence de groupes surdimensionnés comme Unilever. Il possède toutes les marques de lessives, produits en tout genre, Axe etc….jeter un œil sur leur site officiel.
 
Pour se rendre compte de la dimension surhumaine dans laquelle est l’agriculture, un très bon reportage sans musique ni commentaire passé sur arté, « notre pain quotidien ». La taille que les usines et champs atteignent dépasse mes capacités d’imagination de l’horreur.
On découvre que les paysans sont devenus des chimistes, en combinaison spatiale, versant des traitements qui n’ont pas l’air ……enfin…..
 
Je pourrai en faire des caisses sur le catastrophisme de la situation surtout que pour nous faire peur, là il y a beaucoup de reportages.
 
« le monde selon Monsento », terrible groupe gigantesque, un cartel de la semence qui tient le monde paysan en otage, avec des graines non réensemensable ogm, qui nécessitent leurs engrais ( round up !) le tout étant hyper dangereux et toxique. Enfin le reportage est bien pire.
 
Mon ami, c’est ce qu’il était parti faire en Inde, lutter contre ce modèle de monopole !!
 
« Nos enfants nous accuseront » qui conseille de manger bio mais sans montrer que, à Paris, assailli sous 97% d’agriculture chimique, ce n’est pas facile. Le mérite est au moins de montrer que ces traitements rendent malades les agriculteurs eux mêmes.
 
« Solutions locales pour un désordre globale » qui enfin présente des solutions, comme Pierre Rabhi, je vous conseille ses conférences, attaché à l’association Colibri, et au concept d’Amap, de la vente en direct de producteur encadrée par une charte de production.
Il nous présente également l’association Kokopelli, qui milite et agit pour la sauvegarde des variétés anciennes, illégalement sous le coup des procédures, des graines réensemensables une fois achetés, vous faites vos propres graines l’année suivante.
Présentation également de Claude et Lydie Bourguignon. Toutes leurs conférences sont à voir. Ils sont les dernièrs ingénieurs des sols, en France.
Ils expliquent que la terre est un cycle vivant, pas simplement un substrat, mais tout un équilibre des profondeurs, où se forme l’argile par des processus de coopération entre roches, bactéries, racines, et de la surface, avec l’humus. Les verres de terre jouent un rôle de mélangeurs des profondeurs à la surface formant le complexe argilo-humique. Une leçon de coopération !
 
Du coup notre agriculture moderne tue les sols, en cassant ce cycle. En fait les produits sont malades, et on les soigne comme on peut par la chimie, la terre ne leur apportant plus rien. De même pour l’élevage.
Les industries ont également sélectionné leurs variétés, créant des absurdités, comme le fait de manger 3, 4 variétés de pommes, quand il en existe 9000.
L’agriculture de masse est un fléau destructeur même le labour est une hérésie.
Du coup tout ce que l’on mange est malade et chimique. Pourtant d’après le reportage «  on est ce que l’on mange » il nous faut des bons nutriments.
Les légumes sont également appauvris bien entendu. Du coup j’ai appris que nous étions tous en carence.
 
J’ai tenté pour ma part une cure de magnésium en achetant du sel de nigari, diluer 20g dans 1 litre d’eau, un verre par jour. Après l’écoute de plusieurs intervenantes le présentant et un livre «  le chlorure de magnésium ». Coup de l’opération 1.5 euros. On est loin de l’arnaque du siècle. Je dois dire que j’ai été surpris de l’effet positif sur mon ressenti. J’y reviendrai dans la partie médicale.
 
Juste au passage, l’étude des aliments, d’après ces informateurs, devraient se réaliser sous leurs aspects des minéraux et oligo-éléments, qui auraient un rapport direct avec nos maladies selon leurs proportions respectives.
 
Pour revenir au monde paysan, les variétés traditionnelles sont interdites car non inscrites sur le cahier officiel. Ce système permet aux grands groupes de décider quels produits seront dans le commerce car l’inscription demande des frais que tout le monde ne peut se permettre. Ce système est né sous Pétain, pendant la guerre, étonnant non ?  « noslibertes.org »
 
En fait des solutions agricoles il en existe beaucoup. D’après Claude Bourguignon, nous pourrions nourrir la planète qu’avec du bio. Sachez que contrairement à la logique capitaliste, les rendements chutent aujourd’hui et que au niveau rentabilité même, l’industrie agricole chimique est en régression. Leurs méthodes font tellement tout dégénérer, les plantes, la terre, qu’ils sont en dessous de leurs attentes. Une agriculture respectueuse serait plus rentable, cela est vraiment absurde.
 
Beaucoup de méthodes alternatives existent en fait. Du plus extrême comme ce Japonais qui laisse tout au naturel, sinon un Allemand créant des cultures complémentaires toutes mélangées, obtenant des pêches, des citrons dans les alpes. Désolé de vous les conter si mal, essayé « le-jardin-de-emilia-hazelip-1995 ».
Il existe une multitude de technique pour favoriser le cycle de la terre. Le brf, paillis de branchages broyés frais, la culture sur dune avec paillis. Il existe des fermes permettant l’autosuffisance à une quarantaine de famille…mon propos n’est pas non plus de référencer toutes les possibilités et de les décrire mais elles existent.
 
Je préfère m’attarder sur mon expérience. J’ai cherché une Amap mais elles sont victimes de leur succès. J’ai essayé les paniers bios Internet, à voir cas par cas, personnellement je n’y est pas trouvé mon compte, souvent cher pour des produits pas franchement au dessus. Le système est bien fait, ils ont réussi à faire du mot bio, un mot vide de sens, le bio Leclerc, est bio à 95%. Je ne veux pas le moins pire, je veux le meilleur ! Du coup on peut acheter des tomates bios d’Espagne pas bonnes enfin un coup de maître pour semer le trouble.
J’ai découvert la chaîne, la vie claire, puis que cette chaîne a appartenu à Bernard Tapis, on est loin de l’artisan local !
 
Pour l’instant je suis inscrit dans une coopérative de consommateurs, bio coop c’est encore la que je me plainds le moins. On est loin tout de même de ce que mes amis à Toulouse produisent ou du potager du voisin. J’ai toujours la sensation de payer des produits plus chers alors que cette qualité devrait être minimale et la base du marché. Méfions nous des modes du bios.
 
J’ai découvert en fait que plus on recherche une certaine liberté d’action, plus on nous attend au tournant, un produit miracle bien cher ! En tout cas j’espère éveiller la nécessité de retrouver du local, nous, pour avoir contact avec le producteur, ces derniers, pour ne pas se voir remplacer par de la production chinoise, je caricature.
 
Au final, l’agriculture est tenue de A à Z par des grands groupes, semenciers, distributeurs qui tuent la terre, revendent leurs engrais. Des solutions, mais aucune volonté politique de ce coté, 3% de l’agriculture est bio.
 
L’eau qui sera un sujet récurrent, à l’image de Danone en Indonesie, devient aussi un enjeu de taille. Ils pillent des ressources naturelles pour nous les revendre. Ça à l’air d’être confortable d’être une multi-nationale.
 
Ce mot ressortira souvent, je sens que nos chers politiques si protecteurs vont nous parler de créer des organismes supra-nationaux pour nous sauver, enfin sauver les grands cartels qui nous protégeront, enfin on en est la aujourd’hui, à espérer après ces grands groupes qu’ils deviennent sages et gentils. Franck Lepage dit «  dompter le capitalisme, c’est rencontrer un tigre dans la jungle et lui dire couché kiki ».
 
Je pense qu’il faut bien réfléchir avant de donner ses sous à monsieur Leclerc et que la proximité est notre seule issue. Nous avons droit à une alimentation de qualité. Surtout que pour beaucoup elle est notre première médecine. De très bonnes idées ne demandent qu’à être mises en place.
 

Le monde médical…….

 
 
Personnellement, grand coutumier des problèmes orthopédiques, chevilles, épaules, opération. J’ai pour le coup une très bonne expérience des kinés ( j’ai eu celui du stade français, un médecin du sport attaché au psg…) et j’en était blasé. Mon oncle et ma tante étant eux mêmes de cette profession, j’ai pu connaître ce que c’était des soins attentionnés et pour le coup j’ai toujours été déçu du peu d’implication des professionnels rencontrés.
J’ai essayé des osthéos, en espérant qu’ils ne me plient pas, l’un d’eux m’avait même traité sans que je me déshabille en me touchant à peine. J’étais très perplexe. Quand on y connait rien on n’y connait rien. J’étais très sceptique sur les voies dites alternatives acuponcture, homéopathie etc….Si ça marchait ça se saurait.
Suivant une formation STAPS, ( sport à la fac ) j’ai fini par me soigner mes blessures moi même avec les mêmes résultats que chez les kinés.
 
Pour les choses grave de la vie, confiance en l’hôpital, en croisant les doigts tout de même !
Pendant ma formation universitaire, j’étais souvent à la fac de médecine, paris 5, pour mon mémoire sur la crampe musculaire. J’étais tout petit face à ce grand monde du savoir convaincu, l’énormité de l’infrastructure aidant, de la solidité des dogmes.
 
Dans mon entourage, je crois qu’il y a un sacré panel de tout ce qu’on peut attraper ou être atteint, du bénin au malin.
 
Un petit souvenir d’épisodique à la sécurité sociale, je saisissais certaines feuilles de soins qui étaient de vraies bibliothèques médicamentaires.
 
Ayant traversé la fac et son système, vraiment j’étais convaincu que toutes médecines efficaces seraient automatiquement mises au devant de la scène. Qui pourrait s’opposer à ce que tout le monde aille mieux. Les gourous, les plantes, produits naturels m’inspiraient le néant, avec une peur de tomber dans une secte quelconque !

 


 
Comme je l’ai indiqué plus haut, « on est ce que l’on mange ». Ce reportage explique que les oligo-éléments, minéraux et vitamines jouent des rôles régulateurs dans les maladies. Vous comprendrez que le monde alimentaire et le monde médicale se retrouve intimement lié, le premier détruisant tout ces nutriments.
 
Un livre «  la micro-nutrition dans votre assiette » d’Alain Triaire explique que les maladies sont extrêmement liées à nos carences en nutriment.
 
De fil en aiguille, je me suis orienté vers la naturopathie, mais là difficile de faire le tri, parce que nous tombons vite dans le business de la naturopathie, des suppléments en tout genre. A voir au cas par cas.
 
J’ai alors cherché des choses simples.
L’argile. Au vue de Claude Bourguignon, et de comment cet élément est façonné, nécessitant une symbiose incroyable, il ne pouvait être que riche, et sain. Moi ancien sportif, si j’avais connu cela à l’époque. L’argile soulage les courbatures, en fait elle agit sur presque tout, soins externes, soins internes, et anti-poison ! Beaucoup de livre, « robert Masson », beaucoup de conférence Internet, notamment d’une infirmière qui en use et en abuse à l’hôpital.
 
Le chlorure de magnésium fut de ces trouvailles, désinfectant, anti-poison, prévient des fièvres, tout trouble lié au carence qu’il comble, et bien d’autres. Beaucoup de reportage et de livre également  « le chlorure de magnesium ».
 
Je tomba par hasard sur un autre livre «  ces aliments qui nous soignent », m’initiant vulgairement du lien entre beaucoup d’aliments et leurs effets sur le corps, offrant la possibilité de faire ses cures face à énormément de pathologie mais également ceux à éviter en cas de divers symptômes.
Enfin, car la liste pourrait être interminable, une conférence sur la vitamine C de Michel Dumestre personnage particulier, bien sur à la fin de sa conférence, il vous propose ses pots de vitamine C.
En tout cas scandale qui pourrait faire cas d’école, il présente Linus Pauling prix Nobel mais pas de médecine, qui a soigné des maladies très lourdes par de grosses doses de vitamine C, comme le cancer. Il s’est aussi opposé aux essais nucléaires et a reçu le prix Nobel de la paix pour ça.
Stupeur, pourquoi n’en ai-je jamais entendu parlé. Le système pourrait il étouffer des pans entiers de recherches même pour des gens de très grandes compétences ?
 
Dans cet ordre d’idée on trouve des reportages sur l’effet de nombreuses substances, comme la vitamine B17 ( amandillons d’abricots ) par exemple.
 
Ce qu’il apparaît, c’est qu’on ne m’a jamais fait un contrôle de mes taux de vitamines, alors que le cholestérol ça oui, (je vous invite à faire des recherches et voir ce que certains médecins en pensent).
Je m’arrête là sur le coté : tiens des substances simples ont beaucoup d’effet. Plus j’en présenterai plus je risquerai de vous présenter un charlatan. Juste comprendre que l’affaire Pauling permet de ne pas s’étonner du nombre de chercheurs qui auraient pu connaître le même sort.
 
« savants maudits, chercheurs exclus » dans cette lignée, nous présentent 6 chercheurs aux découvertes incroyables, Quinton et son sérum à l’eau de mer, qui peut remplacer le sang dans les transfusions, et rééquilibrer le corps, Marcel Violet produisant une eau ayant fait des miracles, le cas de la peroxydase, molécule très efficace notamment sur le cancer dont un certain Francois Mitterand a bénéficié pour finir ses mandats ( son cancer a commencé en 1981 !), je vous laisse découvrir la suite. Le livre du même nom présente 36 personnalités scientifiques!
Je vous invite à une grande prudence par contre, leur noms peuvent être récupérés. J’en ai fais les frais pour Loic le ribault ou en fait on peut trouver son produit en Espagne et non plus en Irlande qui mise sur son nom. «  Loic le ribault, mandat d’arrêt contre un chercheur »
 
« le scandale du siècle » Une vidéo à présenter à son médecin le plus vite possible. Elle nous présente le dépositaire de la théorie des cellules souches André GERNEZ, s’il vous plait. Énormément d’informations. Il propose une prévention de la maladie de Duchenne, par un blocage des pics hormonaux du nourrisson après test sanguin positif grâce à un gel oestrogénique. Cette maladie étant lié à la testostérone et son effet sur la croissance explique pourquoi elle ne touche que les males. Le téléthon est d’un coup complètement discrédité.
Il propose également une prévention du cancer, remet en question pas mal de dogme notamment la division cellulaire expliquant un mécanisme de cette maladie plus intéressant que l’habituel dégénérescence.
Je pense que je n’ai plus à creuser pour mettre en avant qu’il y a un gros problème dans le monde médicale.
 
« L’etat-pharma » vous décrira le business du médicament, comment les grands groupes bloquent toutes solutions qui ne sont pas rentables, et encore plus tout ce qui pourrait faire effondrer un marché. Ceci réduit le chercheur à étudier une molécule ultra complexe pour un effet sur un point précis cellulaire, réduisant la spécialité à une vision moléculaire. Ça me paraît un peu petit pour avoir un point de vue global.
On apprend que nombres de médicaments sont inutiles voir dangereux. D’ailleurs quand je travaillais à la sécu, je me souviens très bien que certains dossiers ressortaient pour contre indications médicales dangereuses mais nous devions faire comme ci de rien n’était.
En tout cas le lobby bloque le marché.
De meme qu'en agriculture, ce qui nous apparaît comme les organismes de contrôle sont en fait des organismes permettant aux grands groupes de s’imposer. Pour valider un médicament il faut payer parfois des millions, donc personne n’est vraiment prêt à miser sur la carotte et le navet peu rentable, et nous, de se les faire rembourser par la sécurité sociale.
Ce qui apparaît c’est que la sécu bloque les gens dans les initiatives de recherche d’autres alternatives que celles choisies au sommet de l’état grâce à nos méconnaissance et notre confiance absolue en , si ça marchait ça se saurait mais bien entendu surtout par le non remboursement de celles ci.
 
Il faut bien comprendre qu’aujourd’hui l’industrie du cancer fait vivre plus de gens qu’il n’en meurt.
Nos soins sont dépendant des grands groupes.
Au niveau légal, l’OMS qui œuvre pour le bien du monde a mis en place, au niveau mondiale, ces systèmes de censure par l’argent.
 
Je me suis alors attaqué à tous les sujets polémiques car si tout ce que je vous décrit est possible qu’est ce qu’il ne l’est pas.
 
La biologie totale, beaucoup de reportage comme quoi c’est très dangereux sans décrire ce que c’est, c’était bon signe.
J’ai alors regardé toutes les vidéos sur Claude Sabbah ,qui se présente comme le digne héritier de son fondateur. Une quarantaine d’heures de vidéos.
La forme des cours ne m’a pas plus car partant toujours de cas particulier ou il décode la maladie.
Je n’irais pas en formation, c’est très cher en plus ! par contre le principe est très intéressant.
Hamer, l’homme à l’origine de cette spécialité, a développé un cancer du testicule après le décès de son fils. Le lien lui a sauté aux yeux, après une étude poussée sur 6000 personnes, il proposa une grille de décryptage psychologique lié au maladie du corps. La polémique vient du fait qu’il est devenue fasciste anti-médecine couramment pratiquée. Je n’étais pas aussi sectaire, car chaque spécialiste a des connaissances approfondies de son sujet de prédilection et je crois plutôt à une nécessité de complémentarité. Par contre il me donnait une réponse à une question enfantine, pourquoi des fois on est malade et des fois on l’est pas !
 
Je fais une parenthèse, dans tous les domaines rencontrés, à chaque fois l’intervenant a trouver ce qui nous rend malade et comment nous soigner ! Pas facile de s’y retrouver.
 
J’ai voulu essayer la phytothérapie, mais je ne me suis pas encore aventuré dans mes livres « réponses à 200 maladies » de Marie-Antoinette mulot une des dernière herboristes diplômée en France . Le diplôme c’est sous Pétain qu’il à été retiré, la dernière herboristerie a fermé grâce aux bonnes intentions de madame Weil.
 
La cure de dépuration a aussi l’air d’être très intéressante ( ils ont fait un lien entre chaque maladie, les dérégulations en minéraux qu’elle suscite et le soin adapté), de même pour l’homéopathie « se soigner par l’homéopathie ». Elles sont en adéquation avec les trouvailles de Kavran « la transmutations des éléments », que je recommande si vous avez fait de la chimie.
 
Des amis à moi se sont lancés dans la litothérapie, et en sont très satisfait.
 
Mon amie a creusé l’usage des huiles essentielles, ou l’on trouve des livres comme « la phyto-énergétique » de Michel Odoul, avec une efficacité surprenante.
 
Sachez tout de suite que courant avril, une loi émise par l’OMS plus exactement incluse dans le codex alimentarius qui se voudra le régulateur des conditions de tout produit consommable dans le monde ( tolérance de produits pesticides qui étaient interdits, OGM en circulation car d’après la loi américaine ça ressemble au vrai, alors c’est pareil….) va bloquer l’utilisation des produits naturels. Les multi-nationales veulent s’emparer du marché, définitivement bloquer nos initiatives personnelles sous couvert de nous protéger de l’auto médication et nous enfermer dans leur façon de faire, à moins que je sois parano, les grandes institutions politiques ne roulent pas pour eux tout de même.
 
En tout cas beaucoup de voies, par contre grande frayeur du monde médicale, comment les médias peuvent ils laisser passer cela, la ligue contre le cancer, le téléthon. On voit pourtant des affaires sortir, le médiator, est ce qu’ on nous jetterait cela en pâture  pour nous cacher la réalité même du milieu? non je dois être parano à nouveau.
 
Alors les sujets polémiques il y en a, le cholestérol, c’est vrai que combattre un élément qui est indispensable à chaque cellule, souvenir de cours de biochimie, ça me paraissait bizarre.
 
Mais d’autres tellement grave, Montagnier par exemple, découvreur officiel du SIDA, qui vous explique ( tiens il a été exilé de France) que l’Afrique pour s’en débarrasser, doit se débrouiller pour que les gens mangent et boivent correctement. Autrement dit que comme tout virus le corps peut lutter contre. « SIDANONAMETV mensonge traitement vih » Gros scandale en perspective.
 
Quand Gernez indique que pour la maladie d’Alzheimer il faut réduire l’activité hypophysaire, et que je sais que pour ma grand-mère, on lui a donné des traitements l’activant je me pose des questions.
 
La vaccination, plus que décrié certains sont en résistance, dossiers à la main, le Dr Vercoutere , Sylvie Simon : « l’etat-pharma ».
En pratique, des vaccins inutiles, celui de l’hépatite B pour ma pomme, un business incroyable des grands groupes, le vaccin H1N1 en meilleur exemple, 2 milliards pour le contribuable. Je croyais que le pays était ruiné.
Je pourrai vous compter les méthodes fascistes qui ont été réalisées sur le personnel lors de la mise en place des centres de vaccination grâce à une amie infirmière à qui cela est arrivé.
Surtout sans rentrer dans le débat pour ou contre, même si après mes recherches je ne peux qu’être contre, il y a un réel danger quand aux adjuvants. Des métaux lourds qui sont catalyseur de la réaction. Peut être un élan écologique de recyclage des déchets je ne sais pas. Certains parlent de fixation dans le cerveau avec maladie nerveuse à la clef. Surtout qu’il faut entendre ce que Gernez pense de l’hygiénisme et des capacités du système immunitaire dans les premiers moments de vie. Selon lui, les allergies sont dues à une non confrontation aux agents pathogènes durant cette période. Ils poussent même à charger en pollen, poussières son bébé. Enfin je préfère vous laisser voir la vidéo plutôt que de vulgariser sa pensée.
 
Forcément, on arrive au cas dogmatique de Pasteur.
On tait beaucoup ses ratages, on parle très peu de sa dernière phrase, « Claude-Bernard avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout ». je ne connaissais pas les théories concurrentes, comme celles des microzymas, de beauchamp, où ici le corps façonne lui même les maladies. Ainsi on peut comprendre pourquoi une tumeur soit disant immortelle et dégénératrice, est totalement irriguée par le corps, pourquoi lui amener des nutriments sinon ? C’est aussi la position de Hamer.
 
Sur le site « noslibertés.org » vous trouverez un très grand nombre de dossiers sur le monde médicale présentant bien mieux que je ne le fais, nombre de scandales, et surtout sur le fonctionnement de toute cette absurdité.
 
Notamment sur le tabac, je vais faire court, par contre, il nous est présenté tellement comme le fléau moderne que je ne peux le laisser de coté. 
« enquête sur le cancer » vidéo très instructive montrant comme le tabac est le bouc émissaire de bien des choses qui sont sûrement bien plus dangereuse. La radioactivité, les tests, en plein air, les accidents de centrale, mais d’avion chargée d’une bombe aussi, oui ça arrive !
Pourquoi mourrons nous de plus en plus des maladies que l’on attribue au tabac alors que dans les pays occidentaux on fume de moins en moins. En France c’est dur à croire, mais aux Etats-Unis, j’étais un malfrat avec ma cigarette au bec à 17 ans, les gens traversaient pour venir me réprimer. Pourtant là-bas aussi les maladies respiratoires augmentent.
Enfin ça tue, c’est marqué dessus. J’étais un peu rassuré sur le sujet, puis une amie me dit oui mais il faut voir ce qu’ils mettent dedans.
«  le tabac radioactif » reportage de Marie Drucker ou, oui vu qu’on met des produits radioactifs dedans ça doit être dangereux finalement. Enfin on est prévenu c’est marqué dessus.
Donc oui l’OMS a décrété que le tabac est le fléau du monde, et non pas la chimie, ou la radioactivité.
Sans parler bien sur du prix qui augmente pour nous sauver, les nouvelles lois, faisant fermer certains cafés Egyptien, mettant les fumeurs à la rue.
Juste pour la parenthèse, la nocivité du tabagisme passif n’a jamais été démontré et pour cause. Quand un industriel s’en sort car, on ne peut prouver que les salariés meurent de l’amiante ( sûrement des fumeurs), on voit difficilement comment on peut prouver qu’un symptôme est due au tabagisme passif. En plus l’idée d’une société qui lutte contre le tabagisme passif est né sous Hitler, on sait choisir nos références !
 
J’étais très loin de voir l’étendue du dysfonctionnement du milieu médical.
Des grands groupes qui cherchent à tout maîtriser, nous l’avions vu dans le monde de l’agronomie, au frais de la qualité des aliments pour ces derniers.
Ici, un lobby impitoyable capable d’enfermer les gens en prison ( Hamer à la Santé, des assauts du GIGN pour récupérer toutes les boites de peroxydase en France, la molécule que Mitterand avait utilisée) d’exclure des chercheurs, et ceux depuis longtemps, si on voit comment Pasteur s’est imposé à son époque.
 
D’ailleurs il y a longtemps la médecine allopathique avait sa place parmi les autres. D’où toutes ces recettes de grand mère qui s’avèrent en fait très efficace. Pendant mes recherches j’ai découvert que les générations me précédant avaient connu ces traitements pendant leurs enfances. Si moi je les découvre, avant elles étaient courantes.
 
Du coup du chimique, comme dans l’agro. Mais serait il possible que….. ceux qui nous rendent malades par la mauvaise qualité de ce que nous consommons et ceux qui nous soignent soient les mêmes ? si on regarde l’OMS, ils vont dans ce sens en tout cas. Indulgente envers les industriels quant à l’emploi de produits chimiques, «  les additifs alimentaires » présentent pourtant beaucoup de danger selon de nombreuses études, enfin c’est un petit guide qui permet de faire le tri.
 
On voit que les valeurs humanistes sont bonnes pour nous, se protéger, se respecter, ne pas rendre malade l’autre, le soigner à tout prix. Par contre aux niveaux positions internationales, décrets en tout genre, tout nous retombent dessus, vu que nous nous alignons sur les positions des grandes institutions pour un monde meilleur et de paix. Il faut se méfier des bonnes intentions.
 
Apres cette description, je voudrais tout de même revenir sur les différents courants que j’ai trouvé.
 
Michel Odoul, qui doit bien vendre, alors qu’au fur et à mesure que j’ai avancé dans ses livres j’ai trouvé que son objectif n’était pas clair, nous former sans nous former, expliquer didactiquement mais pas tant que ça. C’est l’auteur de «  dis moi ou tu as mal je te dirais pourquoi » sur lequel j’étais tombé des années auparavant.
Dans un pragmatisme emprisonnant, j’avais trouvé un coté très voyance astrologique, dans le sens qu’on pouvait toujours trouvé quelques choses qui y correspondait. Il faut dire que j’avais foncé sur le lexique sans comprendre la démarche. Elle est en fait très intéressante. En partant du Tao et spécialiste du shiatsu, il propose une grille de décryptage des maladies et blessures. Pas mal de similitude déjà avec la biologie totale dans le sens des maladies.
 
Pour le coup cela m’amenait doucement aux histoires énergétiques chinoises, mon livre sur les aliments, indiquaient déjà les méridiens destinataires pour chacun, mais je n’y avait pas prêté attention. Personnellement j’ai toujours eu l’idée que les traditions étaient dépassées par le modernisme, instigateur du progrès sans fin . De même pour les trucs de grand mère. Alors que maintenant je vais sur les sites, trucs de grand-mère !
 
Donc pourquoi pas, les méridiens, après mes découvertes on devient plus ouvert. Pour un blanc bec comme moi c’est très pratique de lire Michel Odoul, m’initiant à ces visions orientales de la médecine, mais le piége est de ne pas creuser ailleurs. Pourtant je restai sur mes positions occidentales.
 
C’est là que je tombe sur la kinésiologie, un article sur Chistophe Dominici, comme quoi la kinésiologie a changé sa vie. Ancien rugbyman, j’écoute ! Quelques livres plus tard, je comprenais que c’était une occidentalisation des connaissances chinoises en utilisant le corps comme messager, oui encore !, qui propose de trouver nos blocages et nous reprendre sur le chemin de la réalisation de nos objectifs profonds. Certaines de ces techniques sont reprises par les orthophonistes.
 
Des livres plus précis, « la kinésiologie harmonique », mais j’ai vraiment beaucoup aimé la présentation de  « l’onto-kinesiologie » de Manuel Alfred.
 
A croire qu’il y a beaucoup de dogmes à renverser et les mécanismes décrits ici pour bloquer le savoir risque d’être présent dans tous les domaines.
 
Mon idée est de présenter, de manière trop survolée malheureusement, les scandales, mais aussi de montrer pas mal de solutions qui m’apparaissent comme censurées.
Je veux aussi nous amener sur le constat que, comme pour le monde alimentaire, il y a des règles naturelles qui nous dépassent, et que les traditions en avaient connaissance. D’ailleurs une conviction intime est qu’aucune molécule chimique ne sera jamais aussi complète qu’une molécule naturelle.
Dans le même ordre d’idée, on s’extasie souvent sur le dernier iphone 4 en oubliant que la technologie qui nous permet de l’utiliser, c’est à dire notre main pour le soulever, nos yeux pour le regarder, notre cerveau, recèle de sacrées dimensions inconnues, ne serait-ce que dans leur fonctionnement, sont bien loin de ce que l’homme peut créer.

Partager cet article

Repost 0
Published by trans-maitre - dans reveil
commenter cet article

commentaires

noumene 30/04/2013 01:03

La liste ne pouvant être exhaustive... Voici quelques autres références informatives, dans l'attente d'être instructives.

Une conf poussée sur un aliment incontournable : SUGAR, the bitter truth > http://www.youtube.com/watch?v=dBnniua6-oM
Robert H. Lustig, MD, UCSF Professor of Pediatrics in the Division of Endocrinology, explores the damage caused by sugary foods. He argues that fructose (too much) and fiber (not enough) appear to
be cornerstones of the obesity epidemic. > http://www.uctv.tv/skinny-on-obesity/

Un livre : La guerre des virus, Dr Léonard G. Horowitz
http://www.amazon.fr/La-guerre-virus-Accidentel-intentionnel/dp/2999037503
http://www.nonalaguerre.com/~NG/pages/articles/article366.pdf
http://www.forumfr.com/sujet407530-la-guerre-des-virus-sida-et-ebola-naturel-accidentel-ou-intentionnel.html
http://membres.multimania.fr/ecarl/virus/virus.html
à la préface référencée ! Le descriptif est identique sur plusieurs sites... voilà une réalité du "journalisme online".

Questions utiles à tous :
- le SIDA est-il contagieux ?
- Quelle différence y a-t-il entre SIDA et VIH ?
- Quel est le budget 2012 mondial des campagnes de prévention du SIDA ?
- Quelles sont les deux principales voix d'entrée des polluants modernes dans notre corps ?

Comment accepte-t-on cette progression d'instruction dirigeante ?
60 ans de PSYCHorchestra : The Century Of The Self > https://www.youtube.com/watch?v=s7EwXmxpExw

googlement
io!

L. 08/06/2012 20:21

Merci pour ce superbe partage & ces sujets de qualité remarquablement rédigés !

Présentation

  • : Le blog de trans-maitre
  • Le blog de trans-maitre
  • : Synthèse d'un état des lieux de notre société
  • Contact

Recherche

Liens