Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 04:20

 

Physique quantique ou physique antique

 

La science se veut d’expliquer le fonctionnement du monde.

Aujourd’hui, le savoir est tellement fragmenté en diverses disciplines enseignées, qu’il peut s’avérer intéressant de revenir à sa propre expérience de la vie.

 

On peut ainsi revenir à une idée simple, écouter son ressenti.

 

A ceux qui pensent qu’il n’y a pas de vérité, la base du cartésianisme s’avère difficilement discutable. Je pense donc je suis. Nous serions donc tous des consciences qui évoluent en s’adaptant au monde, illusion ou non. 

 

Nous avons également des ressentis, ne serait-ce que nos sens, par ailleurs une langue d’expression qui doit, dans sa genèse, bien renfermer une certaine logique.

 

Par exemple, un premier besoin est celui de se nourrir. Au-delà de l’aspect survie, nous recherchons les plats qui nous ferons exploser les papilles, un repas qui donne le plaisir de l’instant, jouir des sens (jouissance). Cela, nous l’exprimons par un son du ventre, qui gronde, HUM.

 

Autre exemple, sans vouloir plagier un chanteur célèbre, quand la musique est bonne, nous sommes plaqués sur l’instant, l’appréciant tel qu’il est. Pour produire cette musique, nous ne pouvons pas tricher, il faut aller chercher son émotion la plus profonde avec ses tripes. Les mots ne peuvent plus décrire ce qui fait le groove, à part cette description au travers d’un son peut être, PAUM.

 

Ces deux exemples se veulent de montrer que si nous pouvons bel et bien nous poser un million de question sur tout et n’importe quoi : que faire de sa vie ? pourquoi est-elle si injuste ? certaines situations nous vident au contraire l’esprit et nous donne le plaisir d’être, juste sur l’instant.

 

L’HUMOUR en est une qui remplit nos crises existentielles et nous ramènent, parfois en nous explosant le ventre, sur l’instant.

 

Que dire de l’AMOUR ? Envers une personne, il peut être obsessionnel, il peut supplanter nos besoins primaires comme dormir, manger, voir nous amener au sacrifice à l’image d’une mère pour son enfant.  On le dit souvent viscérale.

 

Au niveau expérimental, il semble donc que si chacun peut avoir ses préférences, nous cherchons tous à être nourris de l’instant par un sentiment de plénitude, de plaisir, le plus profond possible.

 

En physique quantique, on met en avant que l’unicité de chacun est primordiale, chaque expérimentateur influençant son observation. Deuxièmement, on réduit toute la matière à la corde, qui serait juste une vibration.

 

Beaucoup de traditions exposent l’idée d’une vibration primaire à l’origine de chaque chose et donc du monde. Dans la tradition indienne on parle du  « OM »mais aussi du« AUM », d’ailleurs quand on le reproduit, ce son résonne dans le ventre.  Chez les chrétiens, on trouve un son proche «  AMEN » et l’idée que la base de tout est le verbe.

 

Si l’on met à plat ces idées, beaucoup de concepts tournent autour d’une vibration, que le plaisir gronde au fond de nous et la linguistique fait graviter ces idées autour de sons proches qui résonnent dans nos entrailles.

 

Ainsi, être un HOMME, c’est peut être que son AME retrouve la vibration première OM ou encore AMEN, dans un sentiment d’AMOUR, c’est-à-dire le plaisir d’être sur l’instant, par l’HUMOUR, un PAUM, un HUM, exprimant la plénitude profonde du moment auquel on peut s’abandonner : la mort (L’AME HORS).

 

  Plus simplement, l'être aime ou lettre M..........

Partager cet article

Repost 0
Published by trans-maitre - dans eveil
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de trans-maitre
  • Le blog de trans-maitre
  • : Synthèse d'un état des lieux de notre société
  • Contact

Recherche

Liens